Continuer sans accepter
Comptoir de l'Ours utilise des cookies et des technologies similaires afin d'améliorer votre expérience utilisateur sur notre site, réaliser des statistiques d'audience et mesurer la performance de nos campagnes de publicité.
Nous respectons votre vie privée : vous pouvez choisir d'accepter le dépôt de tout ou partie de nos cookies sur votre navigateur, ou continuer votre navigation sans accepter. Votre choix sera sauvegardé pour 12 mois. Vous pouvez à tout moment modifier vos préférences relatives aux cookies en cliquant sur le lien "Gestion des cookies" en bas de la page.
Tout accepter
Gérer mes cookies
Continuer sans accepter
Personnalisation des cookies
Tout accepter et enregistrer
Google Analytics
Mesure d'audience
Accepter
Refuser
Facebook
Publicité ciblée,
Campagnes marketing
Accepter
Refuser
Pinterest
Publicité ciblée,
Campagnes marketing
Accepter
Refuser
LinkedIn
Publicité ciblée,
Campagnes marketing
Accepter
Refuser
Enregistrer mes préférences

Comment redonner
vie à votre parquet ?

Taches, rayures, usure dans les zones de passage… Votre parquet montre de sérieux signes de fatigue ! Pour lui redonner tout son cachet d’antan, plusieurs solutions sont à votre disposition. Comptoir de l’Ours vous explique quels produits choisir et comment les appliquer pour retrouver un parquet comme neuf !

Comment redonner
vie à votre parquet ?

Taches, rayures, usure dans les zones de passage… Votre parquet montre de sérieux signes de fatigue ! Pour lui redonner tout son cachet d’antan, plusieurs solutions sont à votre disposition. Comptoir de l’Ours vous explique quels produits choisir et comment les appliquer pour retrouver un parquet comme neuf !

Préparer votre parquet 

Rénover un parquet, c’est un peu comme aller chez le médecin : avant de traiter le mal, il faut commencer par établir un diagnostic ! La remise en beauté d’un parquet ne peut se faire qu’une fois déterminé son état de dégradation et la protection qui avait été faite préalablement (huile ou Vitrification). Selon les dégâts constatés, la préparation de votre parquet comportera plus ou moins d’étapes, et les produits de finition pour le protéger seront différents.

 

Votre parquet était huilé et il est désormais rayé et taché, il s’assombrit lorsqu’il est mouillé et il est terne dans les endroits à fort passage ? Au fil des ans et des abrasions (chaussures, gravillons…), le bois a perdu sa protection et la surface du parquet s’est abîmée. Dans ce cas, il est possible de rénover votre parquet en ponçant en surface aux endroits abimés ou en totalité, en pratiquant un égrenage au papier de verre 120g ou avec une laine d’acier très fine. Epoussetez puis appliquez la finition huilée en 2 couches très fines (conso 20m2 pour 1litre, en mettre davantage serait une grave erreur qui vous obligerez à tout reponçer !).

 

Si votre parquet était préalablement vitrifié, il faut tout reponçer pour revenir au bois et repasser 2 couches de vitrificateur ou d’huile (si vous décidez de l’occasion pour changer de process).

 

Votre parquet est en mauvais état, il présente de profondes rayures, des lames sont endommagées, se soulèvent ou s’effritent ? Ce cas de figure se présente souvent lors de la rénovation d’un parquet ancien ; il faut d’abord changer les lames disjointes tout en vérifiant qu’il n’y a pas un problème d’humidité ou des insectes qui sont à l’origine des déformations. Comblez les fissures et les trous avec de la pâte à bois ou avec la farine du 2ème poncage (exsangue de toutes salissures) avec un liant pour fabriquer une pâte de la même couleur que votre parquet d’origine. Ensuite, poncez à blanc et aspirez le bois en profondeur avant d’appliquer une finition.

 

Enfin, tenez compte de la nature du bois avant de choisir une finition adaptée. Si la plupart des bois se contentent d’un ponçage ou d’un égrenage, certaines essences demandent plus de préparation. Par exemple, les bois exotiques durs (teck, doussié, merbau) sont naturellement gras et devront être décapés à l’acétone au préalable ; le chêne et le châtaignier devront quant à eux subir une impression (sous-couche) afin d’éviter les taches provenant de la remontée des tanins. A ce stade, votre parquet est prêt à recevoir une finition.

Choisir la finition adaptée à la rénovation de votre parquet

Pour rénover un parquet, plusieurs finitions sont possibles, selon vos goûts et vos besoins :

  • Vitrifier : en phase aqueuse ou  polyuréthane, le vitrificateur (appelé couramment vernis) est un produit filmogène qui recouvre la surface du bois d’une couche transparente. Très résistant aux chocs et au poinçonnement, étanche à l’humidité et aux liquides, c’est la finition idéale dans la cuisine et dans les pièces à fort passage ou de réception, comme l’entrée, le couloir ou le salon. Il est le plus souvent incolore ou teinté bois (chêne, noyer…).
  • Huiler : en 2 couches très fines. En fonction du passage et d’usage, il pourra être nécessaire de repasser une couche d’huile d’entretien une fois par an ou tous les 2 ans. Pas d’entretien particulier et réparation plus simple car c’est une protection non-filmogène.
  • Peindre : certaines peintures ont les mêmes propriétés de résistance qu’un vitrificateur et permettent une application au sol. Leurs avantages ? Elles sont disponibles dans une large gamme de couleurs, ce qui permet de camoufler les taches ou défauts persistants et d’apporter une touche de fantaisie à votre décoration.

La laque alkyde Briopore possède un fini semi-brillant proche de celui d’un vitrificateur ; microporeuse, elle pénètre les fibres du bois et adhère très bien en en surface pour protéger efficacement le bois. 

Dans la gammes des peintures à l’eau, la peinture Halo PU Satin est une peinture acrylique enrichie en polyuréthane plus résistante que les peintures acryliques traditionnelles ; elle est couvrante, mais laisse apparaître les veines du bois.

  • Lasurer : la lasure laisse clairement apparaître le veinage du bois. Microporeuse et hydrofuge, elle imprègne le bois en profondeur et le laisse respirer tout en le protégeant de l’humidité, des champignons et des insectes. Non filmogène, elle rend le sol moins glissant. Elle est plus adaptée aux chambres, où le trafic est moins intense.

Les lasures Halobois et Halopaque (plus couvrante) protègent et décorent le bois en valorisant le veinage. Sans odeur, elles se diluent à l’eau et sont teintées à la demande.

Pour les bois durs à tanins, privilégiez en sous-couche Briobois Imprégnation puis appliquez 2 couches de Halopaque.

 

A noter : Si vous envisagez d’appliquer une lasure sur un parquet vitrifié ou inversement, il faudra poncer votre parquet au préalable. En effet, la lasure imprègne le bois en profondeur, ce qui n’est pas compatible avec les propriétés filmogènes du vitrificateur.

 

Conseils pour rendre son éclat à votre parquet

 

  • Les bons outils font les bons ouvriers ! Pour bien rénover votre parquet, suivez les instructions d’application mentionnées sur le pot de peinture et équipez-vous de brosses, spalters et rouleaux adaptés pour peindre du bois. 
  • Protégez les plinthes avec du ruban de masquage. 
  • Dégagez ensuite les angles avec un pinceau plat et peignez la surface au rouleau au fur et à mesure de vous avancez. 
  • Pour les peintures et vitrificateurs, pensez à égrener entre les deux couches avec un papier de verre 120g . 
  • Appliquez toujours les produits dans le sens du bois pour un joli rendu final.
  • Respectez bien le temps de séchage entre chaque couche et avant la remise en service : même si le plancher est le plus souvent praticable dans les 24H suivant la pose, mieux vaut ne pas trop le solliciter les 2 à 3 semaines suivantes, le temps que votre produit de finition soit parfaitement stabilisé dans le bois.
  • Enfin, prenez soin de votre parquet au quotidien : évitez de traîner vos meubles, placez des patins sous les pieds des chaises et utilisez des produits doux pour son entretien.